Evolution du marché des parkings aeroport depuis 15 ans

Article écrit par Dimitri Antoniades

Il y a 15 ans, quand on souhaitait se garer dans un aéroport en France (à l'aéroport de Nice par exemple), il n'y avait guère de choix : on pouvait se garer dans les parkings officiels de l'aéroport, et très peu (voire aucune) solution alternative ne s'offrait au voyageur. Il venait à l'aéroport et payait en se garant dans un parking officiel de l'aéroport.

En 2004, Easy Parking (www.easy-parking.com ou www.easyparking.voyage) est venu bousculer cela, en créant le premier service voiturier à l'aéroport de Nice, permettant au voyageur de laisser sa voiture devant les terminaux de l'aéroport en réservant le service à l'avance. C'est une petite révolution, qui n'a pas manqué de faire couler de l'encre à l'époque. Internet n'était pas encore très utilisé, notamment pour ce genre de service.

Depuis, les choses ont beaucoup évolué... Voici un petit condensé.

1. 2006-2010 : les voyageurs modifient leur mode d'achat, et le parking devient une étape du voyage, au même titre que le billet d'avion ou l'hôtel. Il devient de plus en plus habituel pour un voyageur d'utiliser internet pour se renseigner sur les offres de parking, et petit à petit, de réserver celui-ci à l'avance pour s'assurer d'avoir une place au meilleur prix. A l'aéroport de Nice, l'évolution est notable et rapide. Easy Parking lance d'ailleurs son site internet www.easy-parking.com ou www.easyparking.voyage.

2. 2008-2010 : apparition des premières plate-formes de réservation de parking, sur le modèle de ce qui se fait dans l'hôtellerie. Ces plate-formes proposent quantité de parkings disponibles dans plusieurs lieux répartis en Europe (à l'aéroport de Nice bien sûr également). Leur modèle est simple : mettre en place des accords avec des parkings partenaires - Easy Parking (www.easy-parking.com ou www.easyparking.voyage) a ainsi commencé à être présent sur la plate forme Parkvia, puis sur beaucoup d'autres par la suite - à qui ils envoient des clients en échange d'une commission sur chaque réservation. Certaines sont innovantes, et grâce à  leur offre globale mettent en place des accords avec des compagnies aériennes, permettant aux internautes réservant leur billet d'avion sur internet de réserver un parking dans la foulée sur le site de la compagnie aérienne.

Aujourd'hui il existe de nombreuses plate-formes qui se font concurrence, sur lesquelles sont présentes de nombreuses offres de parking dans les aéroports (notamment celle de Easy Parking (www.easy-parking.com ou www.easyparking.voyage), les gares, mais aussi en ville.

3. 2010 à aujourd'hui : apparition de nombreuses solutions alternatives aux parkings officiels des aéroports. De nombreuses sociétés s'installent sur ce marché, notamment à l'aéroport de Nice, et proposent des offres "low-cost" venant directement concurrencer celles des aéroports. La concurrence se fait rude, notamment sur les plate-formes de réservations où toutes ces sociétés sont présentes et tentent d'attirer le voyageur en quête de prix toujours plus bas. Néanmoins, Easy Parking (www.easy-parking.com ou www.easyparking.voyage) reste la référence du service voiturier sur l'aéroport de Nice, même si de nombreux concurrents s'installent également sur ce marché, qui est en constante augmentation grâce à une notoriété grandissante et des voyageurs qui apprécient ce genre de service.

4. Depuis 2 ans environ, quelques problèmes sont à déplorer. En effet, un des constats qui peut être fait est que parmi les concurrents qui se sont lancé sur ce marché à l'aéroport de Nice (soit du low-cost, soit du voiturier), certains ne le font pas de façon professionnelle, au détriment du service et donc de l'expérience des voyageurs. Nombre d'entre eux ont d'ailleurs disparu après quelques mois, mais d'autres apparaissent aussi rapidement. Or cela n'est rendu possible que par la relative passivité des plate-formes, qui laissent la place à des sociétés peu sérieuses. Bien entendu, il ne s'agit pas ici de jeter la pierre à tous les concurrents (dont certains apportent une concurrence saine et obligeant à toujours mieux se démarquer), ni aux plate-formes qui n'ont que pour but d'offrir le maximum de choix aux internautes. Mais il est clair que la marché est en pleine maturation, et que cela peut engendrer des soucis de qualité de service dont les premières victimes sont évidemment les voyageurs, dont certains ne savent plus du tout qui est leur prestataire : ils pensent avoir réservé un parking chez "xyz", qui est en réalité une plate-forme intermédiaire, et ne réalisent pas du tout que derrière il y a une société bien réelle, implantée localement. Donc, en cas de mauvaise expérience, l’amalgame est vite fait.

Pour Easy Parking (www.easy-parking.com ou www.easyparking.voyage), tout comme pour ses concurrents sérieux, cela est dommageable car certaines mauvaises expériences peuvent déteindre sur eux, certains clients ne distinguant pas forcément les différences entre les différents acteurs sur le marché.

Cependant, notre marché est en pleine maturation, et il est important que les voyageurs réalisent qu'ils ont un choix à faire au moment de réserver un parking : ils vont confier leur voiture à un prestataire, et faire un mauvais choix peut avoir de lourdes conséquences. Chez Easy Parking (www.easy-parking.com ou www.easyparking.voyage), nous avons opté pour un engagement sans faille pour nos clients, en les fidélisant et en offrant des solutions innovantes pour se garer à l'aéroport de Nice. Sérieux, efficacité et proximité sont nos valeurs. Et quant aux prix, nos clients ont accès à un système de compte en prépaiement, permettant d'obtenir jusqu'à 15% de bonus sur chaque recharge : https://www.easy-parking.com/fr/informations/30-prepaiement.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Easy Parking accepte désormais les paiements en Bitcoin ou toute cryptomonnaie

En pleine crise, 2 visions du business s'affrontent